Construire une cour en gravier

Ce guide détaillé vous accompagnera pas à pas dans la réalisation de votre cour en gravier, depuis la conception initiale jusqu’aux finitions, en mettant l’accent sur la précision technique et le choix judicieux des matériaux.

 

I. Planifier avec précision

a. Analyse du site

 

L’analyse minutieuse du terrain constitue la première étape essentielle.

Évaluez la topographie, la nature du sol et les conditions de drainage. Prenez en compte l’exposition au soleil, les ombres portées et les vues dominantes pour intégrer votre projet dans son environnement.

 

b. Choix du gravier

 

Le choix du gravier est très important pour votre cour, il va falloir se fier à plusieurs critères afin de déterminer celui qui correspond le mieux à votre projet.

  • Teinte des graviers :

Une vaste palette de teintes est disponible, variante en fonction de la composition minéralogique de la pierre (référez-vous au tableau ci-après). Toutefois, il est crucial de prêter attention à l’origine des graviers.

Certaines couleurs peuvent nécessiter un acheminement sur de longues distances. Pour des raisons écologiques et pratiques, opter pour un gravier d’origine locale peut être une démarche sage, réduisant ainsi l’empreinte carbone liée au transport.

Tableau montrant les différentes couleurs

 

La forme des graviers : 

  • Gravillons roulés : Ces graviers proviennent de roches érodées naturellement, présentant une forme arrondie.
  • Gravillons concassés : Ils sont extraits de roches massives, typiquement via des méthodes d’extraction en carrière comme le dynamitage, avant d’être broyés. Leur forme angulaire assure une excellente compressibilité, garantissant ainsi une stabilité accrue sous le poids des véhicules. Convenant tant aux allées piétonnes qu’aux voies carrossables.

Taille des graviers :

Les gravillons sont classifiés selon leur dimension, désignée par la nomenclature granulaire d/D, où « d » représente la taille minimale et « D » la taille maximale des grains, mesurées en millimètres.

Le choix de la dimension du gravier doit être dicté par l’usage prévu.

– Pour des sentiers piétonniers, les graviers de petite taille (par exemple : 4/8, 4/10, 5/11, 6/10) sont généralement préférés pour leur aspect et leur confort de marche.

 

Calculette pour calculer la quantité de gravier necessaire
Faire une cour en gravier

 

– Les graviers de plus grande taille (comme 6/14, 6/16, 6/20, 8/14, 8/16, 8/20, 10/14, 10/16, 10/20) sont recommandés pour les allées carrossables, offrant une meilleure stabilité et compaction, capables de supporter le passage régulier de véhicules.

Quantité de gravier : 

Calcul du volume de graviers (en m³) : Multipliez la longueur de l’allée (en mètres) par sa largeur (également en mètres) et par l’épaisseur désirée de la couche de graviers (en mètres).

La formule est donc : Volume de gravier (m³) = longueur de l’allée (m) x Largeur de l’allée (m) x épaisseur de la couche de graviers (m)

Conversion en tonnes : Pour convertir le volume obtenu en tonnes, multipliez-le par la densité du gravier, qui est fréquemment de 1,5.

Retrouvez notre article sur comment bien calculer la quantité de gravier nécessaire pour votre projet en gravier.

 

II. Une fondation solide

a. Délimitation et excavation

Marquez les contours de la future cour à l’aide de piquets et de corde.

 

 Quelle est la largeur idéale ? Cela dépend de l’utilisation de votre cour. Pour une cour carrossable, la largeur conseillée est de 3m à 4m. En ce qui concerne une cour piétonne, nous conseillons 80 cm à 1,30 m.

 

Cette phase initiale comprend le décaissement du sol, suivi par son nivellement et sa stabilisation.

Le décaissement implique le retrait de la couche supérieure de la terre, permettant d’établir une base solide pour l’allée.

Selon l’utilisation de la cour, la profondeur de décaissement varie :
– Une cour destinée aux piétons, décaissez au moins 15 cm
– Une cour destinée aux voitures, prévoyez un décaissement d’au moins 25 cm

Ces travaux de terrassement peuvent être réalisés manuellement avec une pelle ou une bêche, ou mécaniquement avec une pelle mécanique pour de plus grandes surfaces.

 

Sol décaissé et nivelé
cour en gravier concassé gravier cour extérieure gravier dans une cour

Exemple de terrain terrassé et nivelé 

 

Après le décaissement, nivelez le terrain avec un râteau et compactez-le à l’aide d’une dame manuelle ou d’un compacteur tel qu’une plaque vibrante.

Assurez-vous que la surface soit parfaitement plane avant de poursuivre.

 

b. Installation des bordures

Les bordures, qu’elles soient en bois, en métal ou en pierre, jouent un rôle crucial. Elles confinent le gravier et définissent clairement l’espace aménagé. Pour une approche naturelle est écologique, l’entreprise RO’MANATURE sera vous fournir en bordure naturelle.

 

Exemple de bordure en métal
gravier pour cour voiture cailloux pour cour

Exemple de bordure en métal

 

Veillez à les installer de manière robuste et esthétique afin d’éviter un débordement dans le futur.

 

III. Fondation et drainage : L’infrastructure invisible

a. Pose du géotextile

Pour les allées en gravier, le feutre géotextile est recommandé. Le géotextile est apprécié pour sa robustesse et son efficacité.

Sa mise en place entre la terre et le gravier d’une allée offre plusieurs bénéfices :

– Une barrière impénétrable contre les mauvaises herbes, garantissant ainsi la propreté de l’allée.
– Une perméabilité optimale à l’eau, accompagnée d’un effet drainant significatif, permettant ainsi une gestion efficace des eaux pluviales.
– Une stabilisation notable du sol due à la résistance du géotextile aux tractions, ce qui contribue à la durabilité de l’allée.

 

Pose de géotextile
cour en cailloux quel gravier pour une cour gravier de finition pour cour

Pose de géotextile sur sol plat

 

Une fois que votre sol est nettoyé est excavé, déroulez le géotextile sur la zone préparée, en veillant à superposer les bords de 20 cm pour empêcher la croissance des mauvaises herbes.

Tendez correctement le géotextile avant de le fixer à l’aide d’agrafes, pour éviter toute formation de plis qui pourraient favoriser la croissance de mauvaises herbes.

Recouvrez le géotextile de gravier, en respectant une épaisseur minimale de 5 cm, en étalant le gravier avec précaution pour ne pas endommager le feutre.

 

b. Couches de base

La base doit être constituée de matériaux susceptibles d’être compactés, comme des granulats de carrière concassés, connut sous le nom de grave ou de tout venant, avec des tailles de grain variant entre 0/20, 0/31,5, et jusqu’à 0/40 mm.

On peut aussi opter pour une grave recyclée, fabriquée à partir de béton concassé.

Débutez par répandre une couche de tout venant dans le fond de l’excavation, en ajustant l’épaisseur en fonction de votre cour :
– Pour une cour piétonne, une épaisseur initiale de 13 cm est requise, qui se tassera jusqu’à atteindre 10 cm après compactage (au minimum).
– Pour une cour carrossable, commencez avec une épaisseur de 26 cm, qui se réduira à 20 cm une fois compactée (au minimum).

Cette couche nécessite un nivellement uniforme et un compactage minutieux pour établir une base solide pour le gravier. Utilisez pour cela une dame manuelle ou une plaque vibrante.

 

Plaque vibrante
gravillonner une cour quel gravier choisir pour une cour gravillons pour cour

Plaque vibrante

 

Assurez-vous que la base soit parfaitement plane, en utilisant une règle et un niveau ou un niveau laser pour la vérification.

 

IV. Application du Gravier Décoratif

a. Répartition uniforme

Étalez le gravier décoratif en veillant à maintenir une épaisseur uniforme. L’utilisation d’un râteau permet de répartir le gravier de manière homogène sur toute la surface.

 

Exemple de gravier décoratif

Exemple de gravier décoratif 

 

Mais, où acheter mon gravier en étant sûr de sa provenance ? Nous vous conseillons Géomaterio, une plateforme d’approvisionnement expert dans les matériaux de construction naturels.

 

V. Finitions et entretien : La touche finale

a. Vérifications finales

Assurez-vous que la surface est bien nivelée et que l’inclinaison pour le drainage est respectée. Apportez les ajustements nécessaires pour garantir une fonctionnalité optimale.

 

b. Entretien régulier

Le gravier peut se déplacer avec le temps. Un entretien régulier, incluant le ratissage du gravier et le re compactage si nécessaire, est essentiel pour maintenir l’apparence et la fonctionnalité de la cour.

 

c. Contrôle des mauvaises herbes

Même avec le géotextile, quelques mauvaises herbes peuvent apparaître. Elles doivent être éliminées régulièrement pour préserver l’esthétique de la cour.

 

VI. Conclusion

 

En suivant ces étapes, vous pouvez transformer un espace extérieur ordinaire en un lieu élégant et fonctionnel, ajoutant ainsi une valeur esthétique et pratique à votre propriété. Avec un entretien adéquat, votre cour en gravier restera un espace attrayant et accueillant pour de nombreuses années !

Cet article vous a-t-il été utile ?

Plateforme d'approvisionnement en matériaux naturels en circuit court, accessible à tous.

Plus d'articles